Subit-Gouyon:Hôtel Hatier

en fr

Conception et réalisation des appareils d’éclairage du bâtiment.

Immeuble à Saint Etienne construit en 1930 par les architectes Subit et Gouyon,

Les façades et les terrasses, les clôtures extérieures, l’espace central avec le hall, les escaliers ainsi que les verrières sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

"Dernier challenge en date, la rénovation de l’« Hôtel Hatier de Saint Etienne dit aussi l’Hôtel Subit-Gouyon », du nom des deux architectes de cette bâtisse remarquable construite dans le second quart du XXe siècle. Longtemps abandonnée, voire partiellement rénovée, elle est l’orgueil des rues de la Richandelière et des Trois-Jaley. Si les appartements ont été remaniés, le décor d’origine, de style art-déco, du hall est lui aussi fort heureusement bien conservé pour ce bâtiment à vocation aujourd’hui évènementiel, cela dès sa réouverture dans le premier semestre 2012. On note même un bas-relief sur le fronton, signé du sculpteur Joanny Durand. Reste que l’éclairage d’origine a lui disparu depuis fort longtemps et qu’il fallait donc redonner à l’ensemble le lustre d’antan sans erreur d’appréciation."

Découvrez l’Hôtel Hatier :
http://www.saint-etienne.fr/hotel-hatier

Hôtel Hatier {JPEG}


L’hôtel Hatier
Inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1989 (façades, terrasses, clôtures, vestibule, escalier, verrière).
7, rue de la Richelandière

Histoire

André Hatier, pharmacien, achète un terrain en 1928 et fait appel au cabinet Subit-Gouyon pour la conception d’un hôtel particulier. Les travaux s’achèvent en 1931, année du remariage du commanditaire ; la représentation d’un envol de colombes, symbole du couple, témoigne du bonheur retrouvé.

Architecture

Principalement en béton armé, l’édifice comprend trois niveaux pour le corps central, auquel s’ajoutent deux ailes symétriques sur deux niveaux. Le premier étage est parcouru par un balcon à balustres. Tous les décors, bas-reliefs, ferronneries et guirlandes sont de style Art déco. Des terrasses agrémentées de pergolas remplacent la toiture. Le bas-relief sculpté en façade représente des scènes de chasse et de pêche.

Personnalité

Armand Subit et Henri Gouyon
Subit et Gouyon, qui se rencontrent dans l’équipe d’Auguste Bossu, fondent leur cabinet d’architectes en 1925. Gouyon, ingénieur de l’Ecole des Travaux Publics de Lyon, est principalement chargé des chantiers alors que l’architecte Subit s’occupe davantage du travail d’agence. Leur volonté est d’aboutir à un "modernisme mesuré". Après la fermeture de l’agence en 1934, les deux architectes continueront à produire individuellement.

SPIP | webdesign et programmation CHOC 02 | | mentions | Plan du site |  RSS 2.0