Résidence de Robert Mallet Stevens à Paris

en fr

Paris 1927

Restitution de l’ensemble des luminaires
Conception et réalisation des lanternes et des appliques, des mains courantes en acier nickelé et du cache radiateur
Restauration du grand plafonnier polygonal de 14 côtés

Bâtiment inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques
Maitre d’oeuvre : Agence Micaux architecte DPLG et DESCHCMA
Période d’exécution : 2012/2013

Ensemble construit entre 1927 et 1928 par l’architecte Robert Mallet Stevens
Barillet réalisa les vitraux de la montée d’escalier et le ferronnier Jean Prouvé, la rambarde.
Robert Mallet Stevens et sa famille l’ont occupé jusqu’en 1940. A son décès en 1945, son épouse, sa fille et sa petite fille l’ont occupé jusque dans les années 1950, période à laquelle chaque niveau d’habitation de l’ancien hôtel et de l’agence ont été vendu séparément.

En 1955, l’architecte Marty effectue des travaux de réfection du hall d’entrée de l’immeuble. L’ensemble des luminaires de la montée d’escalier disparaitra.
En octobre 2012, le projet de restauration du vestibule et des cages d’escalier est confié à l’architecte Marie Hélène Micaux, architecte DPLG et DESCHCMA

La réalisation de l’ensemble des luminaires ainsi que des travaux de serrurerie est confiée à l’entreprise Raphaël Armand Luminaires.

"Mallet-Stevens a eu l’occasion de fournir, en 1927, une démonstration éloquentes des ses conceptions en construisant, à Paris, dans le quartier d’Auteuil, toute une rue (qui porte aujourd’hui son nom), constituée par une suite d’hôtels particuliers. Il a prouvé ainsi, tout spécialement, que le reproche de monotonie qu’on ne cessait d’adresser aux constructions nouvelles est inexistant, qu’on peut - sans rien sacrifier aux exigences particulières du plan - jouer des volumes dans l’espace de façon harmonieuse et même de donner un pittoresque à l’ensemble."
Léon Loussinac-1931

SPIP | webdesign et programmation CHOC 02 | | mentions | Plan du site |  RSS 2.0